Loïc SUSLENSCHI

Diplômée de l'ESCP Europe, Loïc est Senior Manager chez Stanwell et possède plus de 11 ans d'expérience en conseil en services financiers

Étude sur l'agilité des ETI en période de crise : quel impact des décisions d'investissement ?

Co-auteurs : Thomas TUGENDHAT, Antoine GUTMANN, Loïc SUSLENSCHI, Marc GEOFFROY, Rafik ISSOUFALY, Mouvement des Entreprises de Taille Intermédiaire (METI), Institut Louis Bachelier

Pour une présentation détaillée de cet article, contactez-nous : l.suslenschi@stanwell.fr, r.issoufaly@stanwell.fr, m.geoffroy@stanwell.fr

Objectifs poursuivis par l’étude et description de l’échantillon analysé

Contexte de l'étude

Près de deux ans après le début de la crise sanitaire, les ETI se sont imposées comme un moteur de la dynamique de relance : jamais depuis 10 ans elles n’avaient autant investi ni créé autant d’emplois nets qu’en 2021.

Comment expliquer leur capacité à faire face à un retournement de conjoncture aussi brutal ? Quels sont les ressorts de cette démonstration d’agilité et de résilience ?

Point d’attention : L’étude a été réalisée avant que n’éclate la guerre en Ukraine et ne prend donc pas en compte l’impact de cette dernière sur l’activité des ETI.

Démarche

Pour répondre à cette question, le METI s’est associé avec le cabinet de conseil Stanwell et l’Institut Louis Bachelier pour analyser les décisions d’investissement des ETI.

Réalisée avec le parrainage de la Direction Générale des Entreprises (DGE), cette enquête permet de dresser un tableau inédit du comportement des ETI en matière d’investissement depuis 2019.

Une initiative menée conjointement par Stanwell Consulting, le METI et l’Institut Louis Bachelier.

Les thématiques analysées à travers l'étude

  1. Fiche d'identité des ETI
  2. - Etablir le profil des répondants par rapport à la cartographie des ETI

    - Qualifier les entreprises répondantes afin de pouvoir analyser les résultats à partir d’une classification

  3. Analyse des dépenses d'investissement
  4. - Comprendre l’impact de la crise sur l’évolution des postes et efforts d’investissement

    - Analyser l’impact de ces actions sur la performance

  5. Modalités de développement
  6. - Comprendre les modalités de développement activées par les ETI durant la crise et en évaluer l’impact

    - Evaluer les potentiels changements induits par la crise par rapport aux standards ETI

  7. Prise de décision et pilotage 
  8. - Comprendre les modalités de pilotage des investissements et leur importance dans la capacité à réagir à la crise

    - Analyser les ressorts des décisions des dirigeants des ETI

  9. Financement et usages
  10. - Quantifier et qualifier le recours aux aides de l’Etat, et leur rôle dans la capacité des ETI à traverser la crise
    - Analyser les usages principaux des dispositifs de soutien financiers, d’urgence et de relance

Restitution détaillée de l’étude

Des ETI agiles que la crise a renforcées

L'étude a permis de classer les ETI en trois catégories :

  1. ETI surperformantes : Entreprises performantes ayant réussi à tirer parti de la crise et à accroitre à la fois leur chiffre d’affaires et leur profitabilité entre 2019 et 2021
  2. ETI résilientes : Entreprises résilientes dont les performances n’ont pas été particulièrement impactées par la crise et qui ont faire preuve
    de stabilité financière durant la période
  3. ETI impactées par la crise : Entreprises ayant connu des défaillances légères ou modérées durant la crise, dégradant leur santé financière

En moyenne, les ETI agiles ont surperformé durant la crise d’environ 20% en croissance du CA et de 100% en croissance de la profitabilité par rapport aux autres ETI

Mise au service de la création de valeur des ETI performantes : 

  • Taux de création d’emplois supérieur de 2% à la moyenne nationale, sans ralentissement durant la crise
  • Evolution de l’outil de production obéissant à des enjeux de croissance plus que de renouvellement
  • Budget R&D  plus élevé que la moyenne des entreprises françaises et investi fortement en interne
  • Maturité importante en matière d’offre et de processus (client et internes) permettant de saisir les opportunités générées par la crise avec une (ré)orientation adéquate des investissements et une accélération des opérations de croissance externe (+40% en 2021 vs. 2019).

Facteurs structurels d’agilité qui ont permis cette surperformance

  • La flexibilité d’une « petite ETI » ou la puissance d’une « grande ETI » 
  • Une forte diversification client et une présence souvent simultanée sur les marchés B2B et B2C
  • Une structure plutôt familiale avec une connaissance historique et profonde du marché
  • Une trajectoire d’investissement guidée essentiellement par les convictions stratégiques de ses dirigeants et non par des indicateurs purement financiers
  • Un effort de continuité dans la dynamique d’investissements malgré le retournement de la conjoncture
  • Un temps d’avance d’1 à 2 ans sur les investissements clés : Ex : digital, verdissement...
  • Une capacité à réallouer rapidement certains investissements vers des domaines ou zones prioritaires au regard du contexte
  • Le digital comme levier décisif, vis à vis des clients (expérience et parcours client) mais aussi en interne (optimisation des processus, moyens de travail)

Par CapSens, agence fintech