Full
Thumbnail

Matthieu Thomas

Senior Manager
Spécialisé en banque de détail, Matthieu a plus de 10 ans d'expérience dans le conseil aux services financiers

Co-Auteurs: Nicolas Floquet, Régis Rabot, Thomas Tugendhat

Pour une présentation détaillée de cet article, contactez-nous : insight@stanwell.fr



Vision post Covid-19

Demande
Vision globale : une bonne résilience des revenus dans le contexte du confinement et des mesures de distanciation sociale, notamment grâce à l’importance de l’effet stock dans les revenus bancaires. Une évolution générale du secteur qui sera très dépendante de l’évolution de la conjoncture, à la fois sur les marchés Particuliers et Entreprises.
Marché des particuliers : une activité de crédit très fortement impactée par le confinement et la forte chute de la consommation des ménages (arrêt quasi-total des transactions). Un consensus de marché qui semble s’orienter vers une baisse limitée du marché immobilier en 2020 et une reprise progressive de la consommation de biens des ménages. Une très forte hausse de l’épargne de précaution est d’ores-et-déjà constatée
• Marché des entreprises : des acteurs bancaires fortement sollicités par les entreprises dans le cadre du confinement avec une hausse visible des encours de crédit. Des enjeux importants pour la maitrise du risque de défaut, proportionnelle à l’exposition aux secteurs économiques les plus touchés.

Offre
• Des résultats T1 montrant une relative robustesse de l’ensemble des acteurs bancaires français. Des exercices 2020 & 2021 qui devraient être fortement impactés par la hausse des coûts du risque pour l’ensemble des acteurs. Des annonces à venir pour la maitrise des coûts et des grands ratios de solvabilité.
• Des divergences de performance pourraient se matérialiser entre les acteurs en fonction de l’exposition aux secteurs et aux géographies les plus touchés mais le secteur ne devrait pas connaitre de restructuration majeure.

Règlementation
La crise a entrainé un assouplissement des normes prudentielles applicables aux établissements bancaires et un report de la mise en place de nouvelles normes (réforme Bâle III). Toutefois, ces mesures prises à titre temporaire ne devraient pas entrainer d’inflexion notable sur les tendances de long terme. Une nécessité de poursuivre les travaux de mise en conformité à moindre coût.

Technologie
Des tendances digitales qui bénéficient de la crise actuelle et qui militent pour une accélération de la digitalisation du volet distributif. Par ailleurs, les pressions accrues sur les frais vont également peser en faveur d’une accélération de la digitalisation sur les autres briques de la chaine de valeur : Cloudification des infrastructures, digitalisation des processus de bout-en-bout, utilisation de la donnée… Les tendances dans l’univers des paiements vont également s’accentuer : hausse des achats en ligne et des paiements sans contact.


Actions

A. Dégager des synergies en mettant en place des modèles industriels multi-marques au sein des grands groupes bancaires
Les acteurs bancaires français sont multi-marques et multi-lignes métiers. Aujourd’hui, les schémas de collaboration entre ces marques et ces lignes métiers demeurent souvent peu développés, que ce soit sur le plan commercial ou opérationnel. Les opportunités de synergies et de modèles industriels fortement mutualisés entre les différentes marques et lignes métiers restent encore largement à exploiter. L’Open Banking offre en outre des opportunités de collaboration nouvelles entre les différents acteurs d’un groupe bancaire et avec le reste de l’écosystème (autres acteurs bancaires et partenaires de distribution).

B. Accélérer sur l’ensemble des chantiers de transformation digitale, Front-to-Back
Le digital ressort largement renforcé de cette crise, à la fois comme moyen de contournement des contraintes et comme levier d’efficacité opérationnelle et de gains de productivité. Le digital représente un levier d’action incontournable à la fois pour faciliter les ventes (digitalisation des offres produits et de la distribution) et réduire les coûts (digitalisation des BO, automatisation, cloudification des infrastructures…). Une priorisation de ces initiatives doit être construite sur la base de critères de contribution à la résilience du Business Model.

En complément, retrouvez les leviers de transformation Top Line à activer face à la crise Covid-19


A propos de Stanwell Insight

Créé en 2006, Stanwell Consulting est un cabinet de conseil en stratégie et transformation, historiquement spécialiste de la Banque et de l'Assurance et depuis 2013 du secteur Retail & Luxe.

Son positionnement original associe vision stratégique des modèles métiers de ses clients et capacité à imaginer, concrétiser, et accompagner leurs plans de transformation, qu'ils s'attachent à l'efficacité opérationnelle, l'innovation, l'entreprise digitale ou la croissance de la rentabilité. Assurance, Banque, Retail & Luxe sont les « cœurs de cible » des interventions de Stanwell.

Fort de cette expertise et afin d'accompagner toujours mieux ses clients, Stanwell Consulting est à l'écoute des besoins de leurs propres clients via son équipe Stanwell Insight. Retrouvez sur le site https://insight.stanwell.fr les points de vue des experts Stanwell mais également les études quantitatives et qualitatives conduites par Stanwell Insight.

Stanwell Insight a également créé un partenariat avec Wizville pour construire une offre de service packagée permettant la mise en place d'outil de mesure de la satisfaction client à chaud ou la pérennisation d'observatoires.